Hier, lors de la rencontre contre la Croatie, l’équipe de France a manqué de réalisme toute chose qui inquiète à quelques mois de l’ouverture de la Coupe du monde. À l’image d’autres « nouveaux riches » tels que Manchester City, Chelsea et, dans une moindre mesure, le RB Leipzig, le palmarès européen du club – un titre en Coupe des coupes en 1996, une finale de Ligue des champions – fait pâle figure par rapport à ces institutions séculaires. En 2013, les équipes marketing du club dévoilent en effet un nouveau logo, qui fait la part belle à l’inscription “PARIS” et à la Dame de Fer, au détriment du “Saint-Germain.” L’idée directrice est claire : le monde entier connaît la ville et son monument emblématique, aucun étranger n’a entendu parler de la ville du 78. Ces premières révolutions identitaires sont amorcées par Jean-Claude Blanc, véritable génie du sport business nommé par Nasser Al-Khelaïfi au poste de directeur exécutif du PSG en 2011. Dès sa nomination, le savoyard souhaite parler à un public qui n’est pas fan du Paris Saint-Germain, qui n’est même pas forcément intéressé par le foot.

Pour Blanc, le PSG doit séduire à l’étranger et dépasser les frontières de son sport. Lionel Messi, de son nom complet Lionel Andrés Messi Cuccitini, ou de son surnom Lionel Messi est un footballeur professionnel argentin. De Camargo et Bianchi dans les années 1970 à Neymar, Marquinhos et Di Maria aujourd’hui, en passant par Calderon, Valdo ou Rai – et pourquoi pas demain Messi, en fin de contrat à Barcelone en juin 2021 – ces maîtres de l’esquive, du passement de jambes et du dribble ont toujours fait scintiller la ville Lumière, friande de glamour et de paillettes. Mais le match fait aussi réagir en dehors de nos frontières, comme en Allemagne. Le Barça, Chelsea, Manchester City ou encore le Real Madrid ont beau avoir longtemps mis à mal les rêves de grandeur du PSG, le club dirigé par Nasser Al-Khelaïfi ne s’est pas fait prier pour enchaîner les triomphes en dehors des terrains. « Le Paris-Saint-Germain entretient un complexe d’infériorité par rapport à des équipes de forte tradition comme le Real Madrid, le FC Barcelone, le Milan AC, Manchester United ou Liverpool », observe Yvan Gastaut.

En août 2020, la finale de la Ligue des champions perdue (0-1) par le Paris-Saint-Germain face au puissant Bayern Munich (six sacres européens et 30 titres de Bundesliga) a révélé tout le chemin restant à parcourir pour que le jeune club francilien (qui vient de fêter ses 50 ans) rivalise avec le gotha continental. C’est quelque chose d’incroyable pour moi, je me sens beaucoup soutenu par mes coéquipiers, et par le staff, j’apprécie beaucoup », a déclaré l’ancien du Bayern Munich à ESPN. De fait, depuis son retour au Paris-Saint-Germain en 2019, on prêtait à Leonardo le désir de remplacer l’entraîneur par un « maestro », collant davantage à l’histoire et à la culture du club, �Maillot de Stade de Reims Pas Cher – �Nouveau ⋆ Super Maillot d’influence plus latine que germanique. L’entraîneur allemand ne paye pas seulement les résultats, légèrement en deçà des attentes élevées du club depuis le début de la saison (1) ni ses relations fraîches avec Leonardo, le directeur sportif. Pourtant, difficile de ne pas employer ces termes au moment d’évoquer la transformation entamée par le PSG à partir du 30 juin 2011. C’est à cette date que le club de la capitale passe officiellement sous pavillon quatari et entame donc sa mue. En 2019, 63 200 ha étaient certifiés en agriculture biologique, soit 3,5 % de la SAU néerlandaise ; au niveau européen cette part était estimée à 7,5 % en 2018 selon l’agence bio.

Il faut dire que le club catalan ne peut plus vraiment justifier cette non-prolongation du septuple Ballon d’Or pour des raisons financières, sachant qu’il enregistre de nombreuses recrues de prestige comme Robert Lewandowski encore récemment. Une rencontre en forme d’apothéose pour le projet initié par le Qatar en 2011. Si Paris n’est plus qu’à une marche du toit de l’Europe, après une décennie de galères continentales, de remontadas invraisemblables et de défaites crève-coeur, le club de la capitale n’a toutefois pas attendu neuf ans pour briller sur la scène internationale. Pour internationaliser sa fanbase, le Paris Saint-Germain doit avant tout passer par le terrain. Quand Zlatan déclare qu’il n’y avait “rien à Paris avant lui”, aucune voix ne s’élève au sein du club pour le reprendre. Un soulagement pour les supporteurs et pour le club catalan, qui ont craint de voir leur légende vivante quitter son club de toujours par la petite porte…

Pour plus de détails sur maillot de foot 2022 visitez notre page d’accueil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.